Tokyo – Le parc UENO – #0142

Les pétales de cerisiers enveloppent les passants dans un manteau blanc, au moindre souffle de vent pendant la période des sakura -cerisier- en fleur au printemps. Tokyo, la ville ultramoderne, prend alors des airs de royaume imaginaire, tandis que les parcs sont pris d’assaut par les salarymen qui profitent de la douceur ambiante pour faire ohanami. C’est à dire pique-niquer et boire entre collègues sous les arbres en fleur. Les familles se promènent dans les allées fleuries du parc UENO, laissant les enfants jouer et courir dans une ambiance bucolique.

Le parc UENO

Le quartier de UENO, au nord-est de Tokyo, est particulièrement propice à la flânerie et à l’observation. Il contient les vestiges de la Shitamachi (ville basse) autrefois le coeur et l’âme de la culture EDO. Ce quartier prit d’ailleurs son essor au début de l’ère Edo (1603-1868).

UENO est le premier parc à ouvrir au Japon, en 1873. Très agréable au printemps, il regroupe trois musées nationaux, des lieux de culte, des étangs, le célèbre zoo connu pour ses pandas géants et sa pagode de 4 étages. C’est un excellent endroit pour observer les Japonais.

Tokyo plan UENO

Le mausolée Kiyo-mizu

Cette partie du temple original de Kanei-ji, qui date de 1631, est dédié à Sensu Kannon.

Le sanctuaire Toshogu est tout contre le zoo. Il est dédié au premier shôgun de l’ère Edo : Tokugawa Ieyasu. Une remarquable allée bordée de lanternes de pierre mène tout droit au bâtiment principal datant du 17ème siècle (1627). Cet ensemble, lourdement décoré, est l’un des rares vestiges de l’ère Edo. Les cendres de Ieyasu y furent conservées, puis enterrées à Nikko.

 

Les cerisiers en fleurs

L’allée principale est bordée de centaines de cerisiers -il paraîtrait qu’il y en a 1000 très exactement- dont la floraison donne lieu à lohanami  (fête de la floraison). Chaque année au début du printemps, la célébration des cerisiers en fleurs offre une occasion exceptionnelle pour les japonais des grandes villes d’échapper un instant à l’oppressant conformisme social. Ils chantent, ils dansent, ils blaguent et s’amusent tout en buvant beaucoup de bière et de saké.

Tokyo UENO
Tokyo UENO
Tokyo UENO
Tokyo UENO

Cet article est désormais terminé. N’hésitez pas à aimer et partager cet article. Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !
Suivez-moi également sur les réseaux sociaux


 

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (5 votes, moyenne: 4,00 sur 4)
Loading...



Articles associés