Tokyo – Harajuku – Exubérance et fantaisie – #0143

Après guerre, Harajuku est un quartier qui devient pour les jeunes l’endroit idéal pour découvrir  l’American Way of Life  : ce monde de consommation et d’abondance. Ce qui tranchait avec la pauvreté de l’époque. En 1964, le village olympique y est construit. La concentration de cultures qui s’ensuivit eut un énorme impact sur le quartier. Harajuku attira alors encore plus de jeunes talents. Aujourd’hui, le quartier est devenu un centre de la mode. L’exubérance et la fantaisie rivalisent désormais à chaque coin des rues de Harajuku.

 

 

Un grand vent de liberté vestimentaire règne dans les quartiers de Shibuya et de Harajuku, où l’on peut presque tout se permettre sans se sentir hors norme. Les magasins aux produits tout aussi colorés et libérés que leurs clients sont nombreux. Des immeubles, voire des rues entières, leur sont dédiés.

Sur le pont Jingubashi à Harajuku, on a pu rencontrer de jeunes japonaises qui y viennent se montrer, exhiber leur dernier déguisement, révéler leur talent. Il paraîtrait que certains week-end, la place est tellement rare que le parc de Yoyogi – juste à côté – doit offrir une extension à cette débauche d’excentricité, pour permettre à toute la foule de passionné(e)s de venir partager leurs passions les plus hétéroclites…

A Takeshita-dori, une allée étroite entre Meiji-dori et la station de métro, on trouve tout ce qui est branché en matière de mode et de culture, pour des prix modiques, corrects ou exorbitants. Nous y sommes allés un dimanche. Il y avait une foule énorme. cf photo ci-dessous : où est Cindy ?

 

Takeshita-dori Harajuku

Cet article est désormais terminé. N’hésitez pas à aimer et partager cet article. Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !
Suivez-moi également sur les réseaux sociaux


 

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (4 votes, moyenne: 3,75 sur 4)
Loading...



Articles associés