Drone ou pas drone sur un mariage – #0119

Le drone n’est pas inclus dans mes tarifs. Pas même en option. Je ne promets pas son utilisation. Il faut voir cet outils comme un “plus”. Lors d’une prestation, je ne le sortirai de son sac que si toutes les conditions sont réunies pour une utilisation sécurisée. Je l’utilise principalement la veille pour faire de la contextualisation, ou très tôt le matin lorsqu’il n’y a personne.

Pendant le cocktail, je ne prends donc aucun risque. Je ne filme pas au dessus des invités et je ne survole pas les enfants. Par expérience, c’est une source de stress incroyable, car ils viennent tous me voir et perturbent la prestation. “C’est quoi ? Est-ce que je peux jouer avec ?

Le drone peut blesser quelqu’un ou casser du matériel.

Et honnêtement, ce n’est pas très cinématographique de survoler des gens pendant un cocktail. Vous trouvez cela cool ? Personnellement, cela n’apporte rien.

Pourquoi je ne garantis pas l’usage du drone ?

Un drone, c’est d’abord énormément de contraintes

Par contre, j’utilise bien volontiers le drone lorsque nous sommes hors agglomération, seuls, lors d’une séance Engagement ou After The Day, par exemples.

En plus de tout ce qui a déjà été écris précédemment, il existe tout un tas de règlementations et autres normes françaises qui apportent de la lourdeur et énormément de contraintes. Du coup, j’explique à mes mariés que, oui, je possède un drone. Oui, je suis un geek. J’aime cela. Le drone apporte une dimension supplémentaire à mes vidéos, mais je ne leurs garantie pas son utilisation le jour de leur mariage.

On ne maîtrise pas toujours ni le temps, ni la météo.

On ne peut pas être sûr de la météo. Le drone n’est pas sécurisé s’il pleut ou s’il fait du vent.

On ne peut pas toujours être maître du planning de la journée. L’emploi du drone est très chronophage. Forcément, lorsque je pilote un drone, je ne fais pas autre chose.

Pourquoi je n’inclue pas le drone dans ma tarification ?

Principalement pour les raisons qu’on vient de voir précédemment. Je veux me donner la liberté d’utiliser le drone ou pas… Je ne veux pas m’engager à faire du drone coûte que coûte. Seriez-vous heureux si je vous facturais un drone qui, finalement, serait inutilisable parce qu’il pleut !

Une histoire de coût également

  • Un drone homologué coûte près de 600 euros de plus que son équivalent non-homologué.
  • Le coût du permis ULM,
  • Le coût des assurances supplémentaires,
  • Les déclarations administratives, etc …

Tout cela serait très impactant sur mes tarifs actuels. Peu de mariés sont disposés à prendre en charge ce surcoût.

Pour conclure

L’utilisation d’un drone est réellement un “plus”, mais cela n’est pas une fin en soi. Il n’est pas obligatoire d’avoir des images issues d’un drone pour que le reportage photo ou vidéo d’un mariage soit cool !

Cet article est désormais terminé. N’hésitez pas à aimer et partager cet article.  Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !

Suivez-moi également sur les réseaux sociaux

Articles associés