Road Trip en Ambassador – #0005

Pour mon voyage en Inde, je souhaitais retrouver le goût du voyage véritable, authentique. Revenir à des choses simples. Voyager de façon locale, au contact des gens. Pressé de partir au plus vite sur les routes à bord d’une Ambassador.

Objectif du voyage : pas de but précis, simplement faire de la photo. J’avoue que pour cela, j’avais quand même planifié un peu mon itinéraire et réserver au préalable mon hébergement dans chacune des villes étapes. Aventurier, certes, mais je ne suis pas friand des mauvaises surprises. J’aime quand même mon petit confort !

Alors, pour visiter le Rajasthan, il existe plusieurs possibilités. Le bus ou le train, mais c’est très long et linéaire !

Moi, j’ai décidé de faire un road trip en choisissant la location d’une voiture avec chauffeur. Cela m’a permis d’avoir plus de liberté dans mes déplacements, mes visites, mes horaires. J’ai pu voyager et apprécier le séjour à mon rythme. La seule contrainte étant de bien arriver à l’hôtel avant la tombée de la nuit.

Choisir son chauffeur

1er conseil : bien choisir son chauffeur. Très important.

Sur les routes du Rajasthan, les distances ne doivent pas être calculées en kilomètres, mais plutôt en heure. Il n’est pas rare de voir traverser des vaches par troupeaux entiers. Elles sont partout sur les routes, c’est assez dangereux. Donc, l’idée c’est de prendre quand même un bon chauffeur, parce qu’on va passer du temps avec lui.

  • D’abord, il faut qu’il ait une belle moustache… Parce qu’un indien sans moustache, c’est une indienne.
  • Ensuite, il doit avoir des yeux persans, ces petits yeux qui voient loin et qui sont très attentifs sur la route.
  • Aussi, il doit avoir un bel aspect, propre sur lui.
  • Dernière chose, « good speaking ». Il faut qu’il parle quand même bien l’anglais… avec un peu de français si possible.

Choisir son véhicule

Une ambassador

2ème conseil. Après avoir trouvé le bon driver, il faut la bonne voiture, une Ambassador. La voiture mythique de l’Inde, un pur vestige des années 50, une vieille anglaise « so british ». Au fil des années, l’Ambassador est devenue le taxi officiel et symbole national. Elle est en Inde ce qu’est la Mini en Angleterre ou la 2cv en France.

J’ai adoré ma petite Ambassador Classic, un modèle bien entretenu de 1994. C’est une voiture confortable, très costaud, équipée de la climatisation et des vitres électriques. Elle commence à se faire rare. Et franchement, elle a un super look. Elle ne passe pas inaperçue. Très souvent, lors de mes pauses du midi dans les restaurants routiers, elle était prise d’assaut par les touristes étrangers qui souhaitaient la prendre en photo.

Après quelques recherches sur internet, j’ai choisi d’effectuer mon voyage avec Raj. Sur les conditions de circulation en Inde, celui-ci m’a rassuré ; il me disait souvent :

Un bon chauffeur doit avoir 4 choses : de bons yeux, d’excellents reflexes, un bon klaxon … et surtout beaucoup de chances !

C’est sûr, l’Ambassador, ce n’est pas une Ferrari. Sa vitesse de pointe est à 80 km/h – un peu plus dans les descentes – . Mais ce n’est pas grave, puisque la vitesse maxi autorisée en Inde est de 90 km/h. Donc la Ferrari n’aurait pas servi à grand-chose. Moi, c’est l’Ambassador avec RAJ… qui ne regarde pas la route ! Il me salut sans cesse lorsque je filme la route.

La route indienne

Je peux vous assurer qu’au début, j’ai pas mal serré les fesses lors des déplacements …. Après on s’habitue ! La route indienne, c’est un exercice très particulier ou plutôt un jeu dangereux. C’est un univers à part entière. La voiture partage souvent le bitume avec des troupeaux de chèvres, des bicyclettes, des charrettes de boeufs croulant sous un chargement de fruits ou de légumes, des piétons, des camions bariolés, entre autres choses.

Résultat : un trajet apparemment anodin peut devenir une expérience mémorable. Pas le temps de s’ennuyer au volant. Ici, pas de code de la route, pas de règles, si ce n’est klaxonner … encore et toujours pour survivre !

Cet article est désormais terminé. Il vous a certainement permis d’en apprendre un peu plus sur mon voyage en Inde. N’hésitez pas à aimer et partager cet article.  Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (5 votes, moyenne: 4,00 sur 4)
Loading...

Suivez-moi également sur les réseaux sociaux

Articles associés