Photos de vacances – #0008

Les vacances approchent, et vous partez certainement en voyage ?  Or, en qualité de photographe patenté de votre famille, vous voyagez avec votre appareil photo. Celui-ci est toujours à portée de main. Vous souhaitez rapporter de belles photos de vacances ?  Mais vous avez déjà été déçu par vos clichés que vous trouvez fades ou peu originales. Assez banale finalement le selfie devant la Tour Eiffel ou l’index sur le sommet du Taj Mahal… OK. Je suis déjà passé par là ! Pour profiter de votre voyage et immortaliser des photos de vacances plus personnelles, il va falloir sortir un peu des sentiers balisés.

Comment être fier de vos photos de vacances ?  Car vos proches attendent de vous des photographies de voyage d’une qualité exceptionnelle, ce qui peut transformer cette période de détente en un stress important.

Afin de faire de vous un véritable héros (ou héroïne) des photos de vacances, je vous propose la lecture de cet article, le premier d’une longue série consacrée à la photo de voyage (#lpdv).

Préambule à la photo de voyage

J’ai déjà pas mal voyagé depuis ces 20 dernières années. Ma première sortie hors d’Europe s’est faite au Canada; plus précisément un hiver au QuébecMontréal– , suivi d’un second séjour, en été, l’année suivante ( -20°C en hiver, cela m’a calmé ! ). La Californie et Las Vegas aux EtatsUnis.  Le plateau du Yucatan et la jungle du Chiapas au Mexique. Un voyage de Noce au Japon, pays de soleil levant. Un reportage-photo à travers tout le Rajasthan en Inde. Pour finir, le cercle polaire en LaponieRovaniemi, Finlande – pays du Père-Noël. Sans compter les escapades en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne et autres …

Jamais je n’ai croisé de gens qui partaient délibérément, sans appareil photo. En voyage, les occasions de prendre des photos sont innombrables. Et même ceux qui ne se passionnent pas pour la photo, ressentent un besoin intuitif de conserver le souvenir des lieux, des visages et des expériences.

Extrait : Photos de vacances – Tête à claques

En matière de photos de vacances, il y a 3 manières d’aborder les choses.

  • Une fois sur place, vous filez dans une boutique de souvenirs pour y acheter quelques cartes postales que vous auriez aimé réaliser. Puis, vous rentrez à l’hôtel. Ensuite, vous posez une première carte sur une chaise, face à la fenêtre. Vous installez votre appareil photo sur un trépied. Vous le positionnez de manière à profiter de la lumière douce en provenance de la fenêtre derrière vous. Ensuite, vous zoomez sur la carte pour éliminer l’éventuelle bordure blanche. Enfin, vous déclenchez… Voilà ! Vous pouvez maintenant profitez pleinement de votre séjour !
  • Soit vous partez avec l’idée de faire des photos souvenirs. Parce que vous allez passer de bons moments. Vous êtes en famille, avec des amis, et vous ne souhaitez pas trop vous prendre la tête. Ce qui vous importe, c’est ramener des photos souvenirs de ces vacances-là. Un selfie à la plage, ou à la terrasse d’un bistrot. C’est tout à fait votre droit. Je ne critique absolument pas cela. Chacun a le droit de décliner ses loisirs à sa façon.
  • Soit, et je me situe plus volontiers dans cette catégorie là, vous souhaitez revenir de votre voyage avec des photos qui, certes, gardent une trace des lieux visités… mais également immortalisent les souvenirs, suscitent des expériences rares et permettent d’aller à la rencontre des gens, de partager le plaisir du voyage. Vous vivez votre voyage comme une expérience passionnante, et vous souhaitez que vos photographies puissent en témoigner. Bien entendu, vous avez des photos perso et familiales, mais également des photos qui vous permettent de montrer des trucs. Des scènes de rues, des modes de vies différents, de l’artisanat local, etc… Je vous encourage alors à poursuivre la lecture de cet article.

Conseils :

Evitez de prendre 150x la photo de votre tante Ginette à la plage. Arrêtez de prendre 20x le même genre de selfies. Cela flatte certainement l’ego personnel, mais ça saoule plutôt le monde. – et personne vous le dira. Chaque cliché doit raconter une histoire.

La préparation

Avant de songer à prendre le volant de son véhicule ou à acheter un billet d’avion vers une destination paradisiaque, il est judicieux de se renseigner sur les contrées que l’on s’apprête à visiter.

Etude de la destination

Lorsque vous partez en voyage, la première chose à préparer n’est pas son matériel. Cette étape intervient bien plus tard. Il faut d’abord étudier la destination. Cela paraît trivial, mais si vous n’étudiez pas la destination, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce que vous allez trouver sur place ! Si vous vous contentez de photographier au hasard de vos déambulations, vous manquerez l’occasion de vous trouver au bon endroit, au bon moment. Avec un peu de chance, vous tomberez peut-être sur un marché hebdomadaire ou un festival annuel. Bien sûr, vous avez quelques éléments … ce qui vous a permis de choisir ce voyage, plutôt qu’un autre. Que vous partiez en agence de voyage organisé, seul avec un sac à dos, ou en famille, vous savez évidemment ce que vous allez à peu près faire !

Pour obtenir de plus belles photos de vacances, il s’agit ici d’étudier votre destination en y intégrant la composante «photo».

  • Vous pouvez réunir une foule de renseignements sur votre destination, et prendre d’emblée des décisions qui faciliteront vos prises de vues, avant même votre arrivée sur place. Vous arrivez à quel endroit, et à quelle heure ? Quelles seront les conditions de lumière ? Si l’endroit est touristique, peut-être serait-il préférable d’arriver de très bonne heure, pour éviter une foule trop importante et visible sur les clichés. Il faut réfléchir à cela. Prenons l’exemple du Taj Mahal, une des 7 merveilles du monde, sur-fréquentée. Beaucoup d’avis partagés dans les guides conseillent d’y aller au lever du soleil. Effectivement, celui-ci se lève derrière un pan du monument, le calme et une lumière magnifique. Mais de ce fait, le site est pris d’assaut aux premières lueurs du jour.
  • Ensuite, il est intéressant de regarder ce que d’autres voyageurs ont fait comme photos au même endroit. Si quelqu’un dans votre entourage a déjà eu l’occasion de se rendre là où vous allez, interrogez-le sur son parcours et demandez à voir ses photos de vacances. Cela pourrait vous inspirer, vous donner des idées. Si une photo est particulièrement réussie, il n’y a pas de honte à la télécharger et vous dire : «Tiens, je vais à tel endroit… j’ai vu ces photos là qui sont sympas…»  Bien sûr, vous n’allez pas refaire exactement la même, mais vous la récupérez sur votre smartphone. Celui-ci sera alors une sorte de bloc-note photo que vous vous constituez. Lors de votre voyage, vous les regardez à nouveau la veille au soir à l’hôtel, et vous les aurez en tête pour le lendemain.

Cf. le diaporama ci-dessous. Les 3 premiers clichés du Taj Mahal ont été pris lors de mon dernier voyage à Agra. Le point de vue est plutôt classique, comme quasiment toutes les photos du Taj Mahal. Il était environ 10h du matin. Notez que le nombre de visiteurs était déjà important. Sans vent, les résidus de pollution atmosphérique restent dans les airs et le ciel est gris… cela se voit surtout en journée…  A cause de cette pollution, sur la 1ère photo, il a fallu que je corrige sévèrement la balance des blancs vers des tons froids. Pour obtenir un cliché plus inédit, il aurait fallu que je songe à changer le point de vue. En 4ème et surtout 5ème photo, voici une vue depuis le coté du jardin Methab Bagh, et avec un accès gratuit.

  • Il est important aussi de s’intéresser au climat, à la saison, et déterminer au mieux quand partir. Est-ce que vous allez dans un pays chaud, un pays froid ? En Europe, nous savons tous que les journées d’été sont plutôt longues; et les jours d’hiver plutôt brefs. Tandis que près de l’équateur, le soleil se lève et se couche chaque jour à la même heure. Personnellement, la première fois que je suis allé à Montréal, j’ai connu un hiver 1999 très froid; il y avait 50cm de neige par endroit et -19°C au thermomètre. L’année suivante, je suis retourné à Montréal en été; il faisait 25°C cette fois-là ! En terme de photos, c’est pas du tout la même démarche. C’est vraiment important de voir dans quelles conditions vous partez.

Le rythme de la journée

Un autre point à considérer : le rythme de votre journée. Bien étudier cela également. Plus votre voyage est court, plus vos préparatifs dédiés à la photo sont nécessaire. En effet, si votre emploi du temps est serré, il est primordial  de ne rien manquer des principaux sites, et de choisir le meilleur moment pour photographier et visiter chacun d’entre eux.

Le meilleur moyen de connaître un lieu est de l’explorer à pied. Les informations glanées au cours de vos recherches et la carte des lieux prendront un tout autre sens.

En voyage organisé

Le pire, c’est le voyage organisé, avec un planning très chargé. La principale caractéristique de ce type de voyage, c’est que vous êtes toujours au bon endroit, au mauvais moment ! surtout pour y faire de belles photos de vacances. Parce que l’agence qui vous fait voyager se moque totalement de vos photos, ce n’est pas son problème. Sa seule préoccupation est de respecter un horaire, de passer à un point précis à un moment donné et de cadencer tout cela pour que tout le monde arrive à suivre !  Vous êtes en visite en pleine journée, sous une chaleur accablante et une lumière dure. Par contre, vous êtes plantés 2 heures le soir au restaurant, alors que la lumière est magnifique.

L’un des meilleurs moyens de voyager en groupe sans que vos photographies en pâtissent consiste à se lever tôt et à prendre vos clichés avant le petit déjeuner. La lumière est plus belle, l’activité bat son plein dans les rues, les marchés sont alors les plus intéressants. En outre, vous ne retarderez personne et vous rapporterez des images que la plupart des autres voyageurs n’ont pas l’occasion de prendre.

Par vos propres moyens

Au contraire, si vous avez fait le choix de tout organiser par vous-même, vous serez beaucoup plus libre de vos déplacements. Attention toutefois à bien définir votre itinéraire. C’est essentiel. Lorsqu’on est en voyage, les jours se font “très courts”. Je vous conseille de bien vérifier les horaires des transports, les distances, le temps nécessaire pour aller d’un point A à un point B. Cela vous permettra d’avoir une idée générale, du temps que vous pouvez vous accorder, à chaque endroit que vous souhaitez visiter.

Soyez réaliste :

  • Lors de chaque étape, ne cherchez pas à tout visiter, à en faire le plus possible. Vous finirez épuiser, incapable de profiter pleinement de votre voyage. Incapable de vous approprier le lieu, de le connaître et le photographier correctement. Vous devez consacrer plus de temps à un lieu donné que la moyenne des touristes.
  • Choisissez bien votre mode de transport. Si vous allez dans un pays comme l’Inde ou le Guatemala, où le réseau routier et le transport en bus sont très mauvais, il est préférable de payer un peu plus cher pour avoir un service plus rapide, avec plus de sécurité et de confort. Vos fesses et votre matériel photo vous remercieront … surtout pour des longs trajets !

Bon à savoir : Dans les grandes agglomérations, une visite guidée de la ville, sans intérêt photographique – car elles ont lieu en pleine journée et s’attardent rarement à chaque étape -, offre néanmoins un aperçu utile et peu coûteux d’une ville inconnue et de ses principaux sites. Notamment dans les très grandes villes, où il n’est ni pratique ni raisonnable de faire le tour des rues à pied. Il est alors possible de choisir où retourner et à quelle heure, et consacrer à l’étape de votre choix autant de temps que nécessaire.

L’objectif à atteindre

De jolies photos de vacances, c’est aussi réfléchir à l’objectif que vous voulez atteindre. En terme de photos, qu’est ce que vous voulez faire ? Il faut que vous partiez avec une intention dès le départ. Ce n’est pas en arrivant sur place que vous allez vous dire : «Tiens, finalement, qu’est ce que je vais photographier ?   Oh là, il y a un truc sympa… ». En déclenchant de cette façon, le résultat obtenu n’est jamais bien terrible. Dans le meilleur des cas, vous ramenez des photos de type cartes postales, donc on s’en lasse un peu. Dans le pire des cas, vous êtes passés à côté du sujet principal.

Je suis persuadé que dans votre entourage, beaucoup de gens partent en voyage au loin, à l’autre bout du monde, en Californie, en Afrique du Sud ou en Nouvelle-Zélande. De superbes destinations, et pourtant leurs photos de vacances ne reflètent pas vraiment ce qu’ils ont vécu. Réfléchissez à ce que vous voulez montrer avant de partir. Un selfie au bord d’une piscine pleine de touristes ? allongé sur le transat d’une plage privée ou sur le balcon d’un hôtel all-inclusive ?

Cf. le diaporama ci-dessous. Il faut attendre la dernière photo pour comprendre la destination de mon voyage d’été 2005 au Yucatan (Mexique).

Lorsque je prépare un voyage, je rassemble un maximum de renseignements sur ma destination. Qu’il s’agisse de parcourir une vaste région comme le Rajasthan, ou de visiter une grande ville comme Tokyo, je rédige une liste de lieux emblématiques et de sujets que je souhaite photographier. Je regroupe ensuite les sujets selon leur situation géographique, je les encercle sur une carte. Cela me permet de visualiser les distances à parcourir, et le temps nécessaire pour se déplacer. Une fois cette liste établie, je suis en mesure de décider des quartiers où chercher un hébergement et déterminer la durée du sujet. J’établis un ordre de priorité afin d’être sûr de photographier tous mes sujets de prédilection dans le temps qui m’est imparti.

Si vous passez du temps à cette préparation, vos photos de vacances n’en seront que meilleurs !

Gérer l’imprévu

Il m’est arrivé parfois de découvrir que le projet photographique établi avant le voyage n’était plus très pertinent, une fois sur place. Pour diverses raisons – météo capricieuse, manque de temps, un monument couvert d’échafaudages, un lieu fermé pour rénovation, l’annulation d’une manifestation à cause de Vigipirate – la liste est longue… j’ai renoncé à photographier certains sujets. Il faut alors s’adapter.

Pour ne pas être désoeuvré et avoir le sentiment que la journée est foutue… prévoyez chaque jour ce que vous souhaitez faire. Plus qu’il n’est possible de faire en un  jour, et définissez un ordre de priorité. Ne négligez pas la fin d’après-midi et la tombée de la nuit : si la journée n’a pas été fructueuse, vous pourrez espérer vous rattraper en soirée.

Le matériel

Après avoir étudié la destination, vous pouvez maintenant réfléchir au matériel à emporter. Pour ceux qui ont juste un boîtier et un objectif, c’est vite réglé. Si c’est le cas, inutile de réfléchir pendant des heures.

Mais vous avez très certainement un smartphone. Celui-ci permet de faire des photos différentes à un moment donné. Aujourd’hui, le smartphone est un bon outil pour faire discrètement des photos dans la rue. Cela va choquer personne. Alors qu’un Nikkor 70-200mm monté sur un reflex pourrait en agacer certains. Les photos faites au smartphone complètent alors le reportage photo fait avec le reflex.

Si vous avez un sac photo avec un ou plusieurs boitiers et objectifs, ce sont les réponses aux questions que vous vous êtes posées lors de la préparation qui vont vous influencer dans le choix de tel ou tel appareil. Peut-être allez-vous être gourmand et vouloir tout prendre ? ou préférer voyager plus léger ?

En Inde, par expérience, il n’est pas évident de transporter trop de matériel, en ayant continuellement un sac photo de plusieurs kilos sur le dos. D’autant plus lorsqu’il fait chaud, très chaud ! Aux Etat-Unis, mais comme dans tous les pays occidentaux, avec les contrôles renforcés, ça devient également compliqué. Il faut déballer son matériel, montrer patte blanche à chaque fois qu’on passe un aéroport, qu’on visite un monument touristique. Cela devient vite une corvée !

Dans cet autre article, je vous dresse la liste du matériel photo que j’emporte lorsque je pars en voyage.

Si vous savez en prendre moins plutôt que plus, c’est préférable ! Faites en sorte que votre matériel soit compact, léger et discret !

La technique

Vous êtes débutant en photos

Ce chapitre vous intéressera si vous êtes débutants. Vous allez faire un voyage sympa, et vivre des moments importants avec la famille. Vous souhaitez immortaliser tout cela et obtenir de belles images. A cette occasion, vous venez d’acheter un appareil photo, qu’il s’agisse d’un compact ou d’un boîtier reflex, peu importe. Avec ce boîtier, vous faites de la photo juste pour les souvenirs, et vous n’êtes pas encore entrés beaucoup dans la technique. Voici mes conseils :

  • Restez en mode automatique.  Réglez les ISO également en mode automatique. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de vos vacances, vous construire des souvenirs, sans être obligés de vous plonger dans les réglages de votre appareil. En faisant cela, il y a peu de chance que votre boîtier se trompe. Enfin, tout dépend de sa complexité. Vous ne devriez pas avoir trop de déchets : photos flous, photos trop sombres ou trop claires.
  • Respectez la règle des tiers. Cela permettra de mettre en valeur le sujet.
  • Rapprochez vous de votre sujet. Faites en sorte que celui-ci remplisse bien le cadrage. Trop souvent, les débutants cadrent mal leur sujet en prenant des photos de là où ils sont. Bougez ! Rapprochez vous ! Par exemple, à la mer, le paysage est beau. Les parents prennent des photos de leurs enfants, mais on y voit aussi la plage, des touristes et éventuellement des bateaux qui passent. Cela fait un peu brouillon, tout le monde est rikiki et on définit mal le sujet de la photo. Se concentrer donc sur une chose à la fois. D’abord, vous faites une première photo en plan serré sur les enfants. Puis, si vous aimez le paysage, refaites une seconde photo.
  • Avant de déclencher, vérifiez votre cadrage et éliminez les éléments perturbateurs qui pourraient apparaître sur votre photo. Par exemple, lors d’un repas de famille, veillez à écarter la bouteille de soda qui traîne au milieu de la table. Lors d’un selfie devant un monument, arrangez vous pour masquer la poubelle située derrière vous…

Vous êtes un amateur éclairé

Cet autre chapitre s’adresse à ceux qui font de la photo depuis quelques temps et qui s’intéressent à la technique. Vous connaissez alors les réglages principaux de votre appareil. Vous connaissez également les règles de base en photographie. Voici mes conseils :

  • Expérimentez des angles originaux. Variez alors le point de vue, trouvez un nouvel angle. Si je reprends l’exemple des enfants, ne les prenez pas en photo à hauteur d’homme, allongez vous au sol ou cachez vous derrière un arbre.
  • Concernant les monuments, tout le monde prend immanquablement la même photo. Adoptez donc pour un point de vue totalement différent. Focalisez vous sur les petits détails.
  • Choisissez bien votre moment. Les plus belles photos de vacances, principalement en paysage, doivent être faites au moment de l’heure dorée.  C’est à dire soit dans l’heure qui suit le lever du soleil, soit dans l’heure qui précède le coucher du soleil. Cela marche aussi pour le portrait; la lumière y est beaucoup plus douce, les ombres moins marquées, les couleurs plus belles.
  • En prévision d’un voyage, la meilleure préparation possible consiste à sortir de chez soi et à s’entraîner. Réaliser une série de photos dans votre ville est un excellent moyen de s’entraîner, de mettre à l’épreuve votre équipement, de perfectionner votre technique et d’affiner votre regard. Suivez la même méthode que si vous étiez en voyage. Rapidement, vous serez en mesure de connaître la durée maximale de vos déambulations, le nombre de lieux et de sujets que vous pouvez espérer photographier dans une journée. Et qui sait ? Peut-être saurez-vous poser un regard neuf sur votre ville, et découvrir des sujets et des lieux que vous ne connaissiez pas !

Derniers conseils valable pour tout le monde

Etre créatif, c’est sortir des sentiers battus. Il faut se libérer des contraintes rationnelles, continuer à s’étonner et être ouvert à l’expérience.

C’est particulièrement important lorsque vous êtes en voyage, puisque des milliers de touristes sont passés par là avant vous. Ils ont fait la queue pour être au même endroit que tous les autres, et pour photographier la même chose. Si vous ne souhaitez pas que vos photos de vacances ressemblent à la plupart des photos de Mr Toutlemonde, il va vous falloir être créatif et original.

A ce propos, je vous invite à lire l’article : Voyage – Les lieux emblématiques – #0041

S’intéresser à l’environnement

Lorsque vous partez en voyage, ne faites pas le touriste chinois pressé qui veut tout voir. Ne soyez pas obsédé par la photo en permanence. Ne soyez pas esclave. Prenez le temps de découvrir votre nouvel environnement. Intéressez vous aux endroits, aux détails. Soyez patient… quitte à attendre quelques minutes que vous soyez seul pour réaliser LE cliché qui vous intéresse. Lors de mes deux derniers grands voyages en Inde et au Japon, j’ai décidé d’organiser moi-même mon séjour. J’ai fuis les circuits organisés, chronométrés,  sans aucun intérêts et plein de clichés. Parce que j’aime mon confort, j’ai simplement planifié mon hébergement; mais pour le reste, tout était laissé au hasard.

A Tokyo, j’ai ainsi passé de nombreuses heures dans le parc UENO. Patiemment, en me déplaçant très peu, j’ai pris le temps de vivre, d’observer ces japonais qui convergeaient ici pour pique-niquer en admirant les cerisiers en fleurs. Cet événement, qu’on appelle le hanami, rythme la vie japonaise fin mars-début avril.

A Udaïpur, en Inde, j’ai passé deux jours entiers à flâner, à me perdre dans la ville. Enfin presque, parce que je me dessinais un plan sur une feuille, au fur et à mesure de ma progression. Je me suis arrêté là où je trouvais l’endroit sympa. J’ai passé des heures, assis sur une marche, à observer le va-et-vient des indiens. Une vrai fourmilière ! Je me suis fais oublier, j’ai déclenché. C’est parfois en restant immobile et discret qu’on découvre le plus d’instants à photographier.

Photographier, c’est bien. Mais pensez également à profiter de vos vacances. Finalement, il faut savoir jongler intelligemment, entre le moment où vous savourez l’instant, et celui où vous prenez le temps de faire une jolie photo…

Intéressez-vous également aux gens

Tâchez de les intégrer dans vos photos de vacances. Il paraît plus facile de travailler sur les habitants d’un pays quand sa culture est très éloignée de la nôtre. Certainement car le phénomène de curiosité va dans les deux sens. Souvent, les locaux sont également curieux de savoir d’où vous venez !

Dans beaucoup de pays, ils seront même super contents que vous vous intéressiez à eux.

A ce propos, j’ai un autre exemple, toujours en Inde. Alors que nous avions quitté la ville de Chittogarh en direction de Bundi, j’ai demandé à mon chauffeur de quitter la route principale au prochain carrefour dans la direction de son choix, gauche ou droite. Je lui ai demandé de parcourir 13kms¤, puis de m’arrêter au village suivant. Je me suis retrouvé dans une petite localité totalement inconnue de mon chauffeur. Les habitants n’avaient visiblement pas l’habitude de voir débarquer des touristes. Sorti de la voiture, mon chauffeur m’emboîtant le pas de quelques mètres derrière moi, je m’avançais timidement en direction d’un marché. J’avais l’impression que tous les yeux étaient braqués sur moi. Impossible de sortir l’appareil. J’étais trop intimidé. J’étais prêt à abandonner et repartir, lorsqu’un garçon est venu me voir. Brève discussion, je déclenche. Je lui montre la photo dans le petit écran à l’arrière du reflex… épaté, ravi, il n’avait jamais vu cela ! Quelques minutes plus tard, j’avais au moins une trentaine d’enfants autour de moi, qui souhaitaient être pris en photo !  Cet anecdote fera prochainement l’objet d’un article plus détaillé, tellement j’ai été profondément marqué par cette expérience.

Soyez prêt à déclencher

Ayez toujours votre appareil photo avec vous, au cas où vous trouveriez quelque chose d’amusant à photographier. Même lorsque vous allez simplement boire un café à la terrasse d’une brasserie. L’idée n’est pas de shooter à tout va ! Trouvez le bon dosage. La présence de l’appareil ne vous oblige pas à déclencher, il le permet.  Mesdames, imaginez Patrick Dempsey s’assoir à la table vous faisant face, et vous avez laissé votre appareil dans votre chambre d’hôtel !

Etre prêt à déclencher fait partie des habitudes à prendre lorsqu’on voyage.

Voilà, j’espère vous avoir inspiré, et que vous serez capable de ramener de bonnes photos de vacances dont vous pourrez être fiers.

¤ le chiffre 13 : jour de ma naissance.

Cet article est désormais terminé. Il vous a certainement permis d’en apprendre un peu plus sur les photos de vacances. N’hésitez pas à aimer et partager cet article.  Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (8 votes, moyenne: 4,00 sur 4)
Loading...

Suivez-moi également sur les réseaux sociaux

Articles associés