Bikaner et la visite du fort Junagarh – #0158

Bikaner était avec Jodhpur et Jaisalmer l’un des trois grands royaumes de désert du Rajasthan. Ceux-ci prospérèrent grâce à leur situation stratégique sur la route des caravanes reliant l’Asie Centrale à la Chine. Bikaner est actuellement moins pittoresque que Jodhpur ou Jaisalmer, mais les touristes y sont moins nombreux et la ville dispose d’un large choix d’hébergements.

Le royaume fut fondé en 1486 par Rao Bika, sixième fils -cadet- du maharaja Rao Jodha de Jodhpur. Il quitta le palais familial en quête d’un nouveau territoire. Quelque peu eclipsée par les splendeurs de Jodhpur et de Jaisalmer, la ville de Bikaner compte néanmoins beaucoup de curiosités touristiques. La vieille cité avec ses échoppes, ses temples, ses palais et le Fort Junagarh, qui est peut-être le mieux conservé et le plus riche en ornementations de tous les forts du Rajasthan.

 

Le fort Junagarh

Edifié entre 1587 et 1593 par le troisième souverain de Bikaner, Rai Singh, le fort est protégé par un rempart en grès rouge de 986m de long, doté de 37 bastions, par un fossé et par l’immense désert du Thar. Celui-ci constituait la meilleure défense qui soit. Il ne tomba d’ailleurs jamais aux mains des envahisseurs. Ce qui explique aussi son excellent état de conservation. A l’intérieur des austères remparts se trouvent pas moins de 37 palais, temples et pavillons, parés d’une profusion d’ornements qui furent ajoutés par les souverains successifs avec une remarquable continuité de style.

Le plus bel édifice est l’Anup Mahal construit en 1690 par Anup Singh qui en fit sa salle d’audience privée. Entre 1787 et 1800, Surat Singh y ajouta de somptueux ornements en faisant appel à de nombreux artisans. Les murs de plâtre furent polis pour imiter la pierre dure moghole et ornés de motifs en laque rouge et or, puis agrémentés de miroirs et de feuilles d’or.

Le Karan Mahal, salle des audiences publiques, construit entre 1631 et 1669, est moins somptueuse.

Le Chandra Mahal ou palais de la Lune et le Phool Mahal datent du 17ème siècle. Le premier qui était le palais de la reine est décoré de panneaux de marbre sculpté racontant la légende de Radha et Krishna. Le second contient un petit lit bas sur lequel Rao Bika dormait avec les pieds qui touchaient le sol, de manière à pouvoir se lever prestement pour repousser les intrus mal intentionnés. Dans les deux palais, les jalis en pierre et les reliefs sculptés sont superbes.

Le Badal Mahal ou le palais des nuages est couvert de fresques représentant  des nuages et des éclairs et pourvu d’un système pour faire ruisseler la pluie sur les murs – fantaisie très prisée dans cette région aride.

Dans le Hawa Mahal ou palais des vents, un immense miroir est placé au-dessus du lit du maharaja. Ce qui lui permettait de surveiller la cour de l’étage inférieur.

Le plus ancien palais, le Lal Niwas, date de 1595. Il est décoré de motifs floraux rouge et or tandis que le plus récent, le Dubar Niwas ou palais du Couronnement fut construit au début du 19ème siècle par le souverain le plus progressiste de Bikaner : Ganga Singh (1887-1943). Ce dernier dota son royaume d’un réseau ferré et d’un canal d’irrigation, le Ganga Canal. Il était également réputé pour les parties de chasse qu’il organisait en l’honneur de ses hôtes britanniques *.

Le Dubar Niwas abrite aujourd’hui un musée dont la salle d’armes contient des pièces remarquables : une armure de 56 kg, un poignard avec pistolet intégré, des sabres à pommeau en forme de lion, etc. Les salles voisines abritent un trône en bois de santal qui aurait appartenu aux rois de Kannauj (5ème siècle) et une demi-cuillère à soupe que le maharaja utilisait pour ne pas salir son abondante moustache en avalant sa nourriture.

La citée  fortifiée

Lorsqu’on franchit la Kote Gate,  on pénètre à l’intérieur des remparts et on découvre le bazar. Ce dernier regorge de produits de l’artisanat local. D’imposants havelis des 17ème et 18ème siècles, ayant appartenus à de riches négociants, bordent les ruelles adjacentes à Rampuria Street.

Le Lalgarh Palace

Situé à l’extérieur des remparts, ce palais est décoré d’une profusion de frises sculptées, de jali, de piliers et d’arches en grès rose tirant sur le rouge. Ce qui valut à Bikaner le nom de ville rouge. Le palais fut construit entre 1902 et 1926 sur les plans de  Samuel Swinton Jacob. µIl s’agit d’un mélange de style Rajpoute traditionnel et de style Renaissance, avec une décoration intérieure de style Art nouveau. Une partie de ce palais a été transformée en hôtel, et une autre partie en musée.

J’ai pu y découvrir des photographies anciennes et des trophées de chasse. Le musée et les jardins sont également ouverts au public.

* Gajner, à 30 kms au nord-est de Bikaner, abrite l’ancien Summer Palace en grès rouge des maharajas, devenu aujourd’hui un hôtel de luxe : le Gajner Palace, dans lequel j’ai séjourné lorsque j’ai visité Bikaner.

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (3 votes, moyenne: 3,67 sur 4)
Loading...

 

Cet article est désormais terminé. N’hésitez pas à aimer et partager cet article.  Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !

Suivez-moi également sur les réseaux sociaux




Articles associés