Photographier un artiste – se focaliser sur les portraits ? – #0157

En photographie de concert, les vues globales de la scène et les plans généraux ne sont pas les plus attrayants. Il est en effet très rare que tous les artistes inclus dans le champ cadré soient correctement exposés sur l’image. Ceci du fait de la nature très changeante de la lumière, et qu’ils aient tous une attitude intéressante. Il me semble donc préférable de réaliser des portraits isolés ou réunissant au maximum deux ou trois artistes – par exemple quand ils se rapprochent pour chanter à l’unisson autour d’un seul micro -.

Avec un peu d’habitude et en observant attentivement la scène, il est possible d’anticiper l’action avant qu’elle ne se produise. Il est rare que la vedette principale monopolise l’attention du public durant toute la durée du concert. Bien souvent, elle s’éclipse pour laisser l’un des membres l’accompagnant la liberté de venir sur le devant de la scène – pour un solo instrumental ou vocal, ou encore une prestation chorégraphique -.

C’est lorsqu’un musicien ou un choriste se retrouvent sous les projecteurs qu’il faut alors réaliser leur portrait et diversifier ainsi la production d’images. Ouvrir le diaphragme au maximum est alors le meilleur moyen de valoriser le sujet par une faible profondeur de champ, de manière à l’isoler visuellement du reste de la scène.

 

TAL en concert à Barlin
Concert Tina Arena Barlin
TAL en concert à Barlin

Peut mieux fairePlaisantIntéressantRemarquable (1 votes, moyenne: 4,00 sur 4)
Loading...

 

Cet article est désormais terminé. N’hésitez pas à aimer et partager cet article.  Parlez en autour de vous, cela fait toujours plaisir !

Suivez-moi également sur les réseaux sociaux




 

Articles associés